Émanations de gaz, incendies, explosions ou créations de substances inconnues, les mélanges de produits chimiques sont généralement synonymes de complications. La complexité pour gérer ces incompatibilités est malheureusement élevée et les manipulations fréquentes de produits à risques augmentent encore le problème. Alors quelles solutions apporter à ce défi ?

 

Tout d’abord, quelles sont les incompatibilités de stockage ?

Il existe deux types d’incompatibilités entre les produits chimiques:

 

Les incompatibilités de danger

Les dangers des produits chimiques sont représentés par des pictogrammes noirs sur fond blanc avec les bordures rouges. Comme le résume le tableau ci-dessous, seuls les produits toxiques – illustrés du « ! » ou d’une tête de mort – peuvent être rangés ensemble. Seulement, beaucoup de produits comportent au moins deux dangers incompatibles. Savoir où ranger un produit quand on retourne le déposer dans une armoire peut alors devenir un calvaire et être chronophage.

 

Les incompatibilités de pH

Une différence élevée de pH entre deux produits peut rapidement causer des réactions dangereuses. Dans les grandes lignes, on retrouve par exemple:

  • Acides + bases = réactions exothermiques (dégagement de chaleur)
  • Eau de javel + acide = émanations de chlore gazeux toxiques
  • Etc.

Malheureusement, le pH n’est généralement pas indiqué sur les étiquettes. Il est nécessaire de se plonger dans la fiche de données de sécurité (FDS) pour retrouver cette information, ce qui complique encore la gestion des incompatibilités. (Voir section 9 de vos FDS).

 

Les incompatibilités avec des matériaux

Elles ne font pas partie des incompatibilités entre produits chimiques, mais mérite d’être mentionnées, tant les dégâts peuvent être conséquents. Ces réactions sont par exemple:

  • Acide + métal = inflammation spontanée
  • Acide nitrique + substance organique = gaz nitreux toxique
  • Métaux alcalins + eau = inflammation spontanée ou explosion

La section 7 « Manipulation et stockage » de vos FDS vous apporteront plus de détails sur ces éléments.

 

Manifestation des dangers

Les problèmes d’incompatibilités lors de mélanges surviennent dans plusieurs situations:

 

Fuite d’un contenant dans le stock

Lors d’une fuite, un produit peut se mélanger à un autre qui a déjà fui ou a été renversé, ou attaquer un autre contenant puis se mélanger au produit.

 

Chute et aspersion

Lors de la chute d’un produit chimique, celui-ci peut se mélanger à un autre produit par exemple épandu au sol (détergents) ou en nappe (vernis, carburants, engrais, etc.).

 

Utilisation successive

En utilisant par exemple un détartrant pour sanitaire puis de l’eau de javel, cela provoquera un gaz toxique.

 

Solutions

Organisation du stockage

Les produits chimiques devraient être rangés selon leurs caractéristiques de danger. Par exemple les bombes sous pression devraient se trouver tout en haut des stocks et les corrosifs tout en bas.

 

Bacs de rétention

Il est indispensable d’utiliser des bacs de rétention pour séparer les produits en fonction de leurs dangers et leur pH. Ces derniers doivent être résistant aux produits qu’ils contiennent (cf. « Incompatibilités avec les matériaux » ci-dessus).

 

Formation et sensibilisation

Le personnel doit également être formé pour savoir où trouver les informations et comment les traiter. Ainsi, les travailleurs pourront conserver votre organisation des stocks et réduire les risques d’incident grave.

Les ateliers de sensibilisation sont particulièrement utiles comme piqûre de rappel, afin que la routine et la recherche d’économie de temps ne chassent pas les bonnes habitudes.

Voir notre formation et notre atelier de sensibilisation.

 

Analyse des FDS et code de stockage

Il est possible d’instaurer un code de stockage qui permettra aux collaborateurs de retrouver immédiatement le bac de rétention où un produit doit être rangé. Il s’agit sûrement de la meilleure approche, car elle facilite considérablement la tâche des travailleurs et permet une gestion rigoureuse dans le temps.

SwissChim peut se charger de l’analyse de vos FDS afin de générer de manière automatisée des étiquettes avec notamment le code de stockage.

Ces quatre solutions devraient être vues comme complémentaires, car elles contribuent chacune à un aspect permettant de réduire les risques d’accidents pour le personnel et l’environnement.